les Epinettes des Vosges de Christophe Toussaint
ÉPINETTES - FR
Text in english Texto en español
Nederlands Text auf Deutsch




Conseils, accordage


eau-forte, par Claire Hénault, (95mm X 70mm)
eau-forte, par Claire Hénault, (9,5 cm X 7 cm)

Les cordes.

Les cordes de guitares, bien que trop longues sont habituellement les plus appropriées, celles de mandoline vont bien aussi, elles font 70 cm de long, ce qui est souvent suffisant. Elles sont en acier. Le tirant d'une corde, c'est son diamètre, il s'exprime en millimètre (mm) ou en pouce: inch ("). Par exemple, une Mi 1ère de guitare pourra s'appeler 0,25 mm ou .010" (1 centième de pouce). Les cordes sont en acier simple (plain en anglais), à partir d'un diamètre de 0,5 mm elles sont filées (constituées d'une âme en acier et d'un filet en aluminium ou en laiton, (wound en english). Les cordes sont soit à boucles, soit à boules et les épinettes réclament le plus souvent une attache à boucle. Certains magasins ne proposent que des cordes à boules ; on peut alors les transformer facilement en cordes à boucles : il suffit de passer la corde dans la boule pour fabriquer une boucle ou alors d'ôter la boule avec une pince plate, pour ne garder que la boucle. Si la corde vient à casser lors de l'opération, il subsiste une longueur suffisante pour lui refaire une nouvelle boucle. Du côté de la tête de l'instrument, il n'est pas nécessaire d'enrouler la totalité du reste de la corde, 10 cm plus long que la cheville suffisent. Pour couper une corde, on se sert d'une pince coupante ou plus simplement en y faisant une boucle qu'on rétréci puis qu'on tortille jusqu'à ce qu'elle casse. Puis on introduit l'extrémité de la corde dans le trou de la clé et on l'enroule sur son axe dans le même sens que les autres cordes. Essayez de faire de belles spires qui tiendront mieux l'accord. Il y a les adeptes du montage "propre", où rien ne dépasse et ceux des têtes ébouriffées, chez lesquels les bouts de cordes se balancent en tous sens comme de joyeuses antennes.

Dans le cas de chevilles de cithare, suite aux casses successives et à force de tourner, la cheville va s'enfoncer de plus en plus profondément, avec le risque de butter au fond du trou, voire de passer au travers du cheviller en éclatant le bois. Avant de remplacer une corde, il faut donc dévisser la cheville. Se repérer sur l'enfoncement des chevilles voisines, à la fois pour une certaine esthétique de la tête de votre instrument et pour une raideur et un confort d'accordage homogènes.



Les chanterelles.

On adopte en principe des Mi 1ères de guitare pour les chanterelles de l'épinette mais ces cordes existent dans des diamètres variés : 0,20 mm = .008" ; 0,23 mm = .009" ; 0,25 mm = .010" ; 0,28 mm = .011" ; 0,3 mm = .012". Le choix d'un tirant ou d'un autre sera fonction :

1) de la longueur de vibration de votre instrument, c'est à dire de la distance sillet-chevalet ou de ce qu'on appelle aussi le diapason,

2) de la technique d'interprétation : un jeu au bâtonnet supportera des tensions plus fortes, donc acceptera des diamètres plus conséquents qu'un jeu aux doigts qui réclame plus de douceur,

3) de l'équilibre désiré bourdons-chanterelles,

4) du goût et des besoins sonores de chacun.

 Le tensions de cordes que je pratique sont plutôt égales en étant le résultat de 30 ans de tâtonnements et d'écoute. Mais un tirant, ça peut aussi se calculer, allez voir chez : http://www.jpbourgeois.org/guitar/universalstringing.htm
et si la langue anglaise et les mesures anglosaxonnes ne vous rebutent pas :
http://www.kennaquhair.com/ustc.h           

Merci François pour le tuyau :-)

Si votre épinette a une longueur vibrante de moins de 55 cm, elle sera en tonalité de C = Do.

Si elle dépasse cette longueur vous pourrez la monter en G = Sol, avec des tirants un peu supérieurs si elle était précédemment en ton de C= Do.

Si elle fait plus que 60 cm, c'est à coup sûr un instrument en G = Sol.

Essayez de vous débrouiller avec les tableaux suivants :

Quelles cordes monter sur une épinette de tonalité de C : DO (sol-do) ?
  chanterelles bourdon bourdon bourdon
 

Sol 3

Do 3

Sol 2

Do 2

 

g'

c'

g

c

  392 Hz 262 Hz 196 Hz 131 Hz
  diamètre des cordes Ø des cordes Ø des cordes Ø des cordes
distance sillet-chevalet en millimètre en pouce en millimètre en pouce en millimètre en pouce en millimètre en pouce
400 mm 0,33 mm .013" 0,55 mm, filée .022" 0,79 mm .031" Respectez la fragilité des instruments, ne montez pas si gros
450 mm 0,3 mm .012" 0,55 mm, filée .022" 0,74 mm .029"
480 mm 0,28 mm .011" 0,4 mm .016" 0,74 mm .029" 1,09 mm .043"
500 mm 0,25 mm .010" 0,4 mm .016" 0,65 mm .026" 1,09 mm .043"
520 mm 0,25 mm .010" 0,35 mm .014" 0,55 mm .022" 0,9 mm .035"
550 mm 0,23 mm .009" 0,35 mm .014" 0,55 mm .022" 0,74 mm .029"
600 mm 0,20 mm .008" 0,3 mm .012" 0,4 mm .016" 0,74 mm .029"

 

Quelles cordes monter sur une épinette de tonalité de G : SOL (ré-sol) ?
  chanterelles bourdon bourdon bourdon
 

Ré 3

Sol 2

Ré 2

Sol 1

 

d'

g

d

g

  294 Hz 196 Hz 147 Hz 96 Hz
  diamètre des cordes Ø des cordes Ø des cordes Ø des cordes
distance sillet-chevalet en millimètre en pouce en millimètre en pouce en millimètre en pouce en millimètre en pouce
600 mm 0,28 mm .011" 0,45 mm .018" 0,74 mm .029" 1,34 mm .053"
620 mm 0,25 mm .010" 0,40 mm .016" 0,74 mm .029" 1,2 mm .047"
650 mm: guitare moyenne 0,25 mm .010" 0,35 mm .014" 0,65 mm .026" 1,2 mm .047"
680 mm 0,25 mm .010" 0,35 mm .014" 0,60 mm .024" 1,09 mm .043"
700 mm 0,23 mm .009" 0,33 mm .013" 0,55 mm .022" 0,9 mm .035"

D'après Christophe TOUSSAINT, sans aucune garantie de non-casse...

 


 


Accord de l'épinette. Mode de do, accord classique.

La justesse de l'accord de l'épinette est la source du plaisir... et du succès.

Les chanterelles ou cordes mélodiques doivent bien sonner à l'unisson. Si vous jouez seul-e, vous pouvez choisir une tonalité à votre fantaisie, en tendant suffisamment pour que ça sonne et pas trop évidemment, pour ne pas casser ; avant la limite de tension maximale, une corde refuse quasiment de vibrer. Je me suis rendu compte que les instruments aiment à être toujours à la même hauteur et qu'ils s'épanouissent dans leur tonalité habituelle. Les tonalités généralement utilisées sont celle de C (= DO) si votre épinette a un diapason de moins de 60 cm. Au delà de cette longueur, votre épinette est en G (= SOL). Si vous jouez avec d'autres musiciens ou si vous êtes exigeant, et vous avez bien raison de l'être, accordez-vous au diapasón. Pour cela il y a plusieurs recettes : la tonalité du téléphone donne, en France, le A ou La 3, qui vibre à 440 Hz, ce sera la note qui est donnée en appuyant sur la première case de l'épinette, si celle-ci est en C; par contre, si votre épinette est en G, le A 440 sera la fréquence de la quatrième case. Les premiers accordages sont toujours délicats, ne vous abrutissez pas, arrêtez avant l'énervement, fiez-vous à votre sensibilité, demandez de l'aide à votre voisin ou à votre cousine qui joue de la guitare. Certains s'aident d'un piano ou d'un autre clavier ou encore d'un accordeur électronique (pour guitare) dont le prix baisse régulièrement. Gardez patience, l'accordage est l'opération la plus difficile, le jeu de l'épinette n'est ensuite qu'un amusement. Si votre oreille ne suffit pas, je vous conseille ces accordeurs japonais, gratuits et vite téléchargés :


TUNING FORK vs 1.15 (37 Ko) Le plus petit et complet !

AUTO TUNER vs 2.26 (112 Ko) Permet l'utilisation d'un micro comme un "vrai" accordeur !


http://www1.ocn.ne.jp/~tuner/ La homepage du créateur de ces petits programmes bien utiles.



Les bourdons donnent la note de la troisième case, soit le DO, ainsi que SOL, repris sur la case 7 ou sur la note des chanterelles à vide : 0. Cet accord s'effectue par rapport aux chanterelles, mais à des octaves plus graves. Le choix d'un accord est fonction du diamètre des cordes installées sur l'instrument, fonction de ses goûts personnels ou de l'effet recherché, mais est aussi soumis à des contingences mécaniques : la tension des cordes doit rester raisonnable sous peine de rupture ; il convient aussi de respecter l'âge et l'état de fatigue de votre épinette et de ne pas lui imposer des contraintes susceptibles de la transformer en arbalète ou en petit-bois ; par exemple, éviter d'installer une Mi 6ème de guitare sur une épinette traditionnelle du Val d'Ajol pour en titrer un DO grave. Choisissez plutôt SOL, DO, MI ou bien SOL, DO, SOL, qui sont beaucoup plus conventionnels et adaptés.

Pour ma part, j'accorde généralement mes bourdons DO, SOL, DO. Le DO est considéré comme la note fondamentale et c'est pourquoi je le réserve à la corde la plus grave. Dans les Vosges, l'accord de bourdons SOL, DO, MI était très souvent utilisé et SOL, DO, MI, SOL si on disposait de quatre bourdons. Marcel Gaspard, mon grand-père, utilisait un moyen astucieux : il chantait MA-RI-NEL-LA de Tino Rossi et accordait sur ces syllabes qui correspondent à SOL, DO, MI, SOL.

L'adjonction du MI (note médiante)donne une couleur très vosgienne aux morceaux, quoiqu'un peu lourde, elle est quasiment abandonnée pour ne laisser que tonique : DO et dominante : SOL. Certains joueurs du Nord de la France ne gardent dans leurs bourdons que la note fondamentale, ce qui nécessite pour une petite épinette qui possède trois bourdons, si on ne veut pas avoir de cordes qui donnent la même note, de produire un DO 1 : 65,5 Hz avec une corde de guitare basse de plus de 2 mm de diamètre, ce qui est démesuré : les dimensions du résonateur, et peut-être sa solidité, ne sont pas prêts à supporter un tel câble. Les autres DO étant constitués d'un La 5ème ou d'un Ré 4ème de guitare pour le DO 2 et d'un Si 2ème pour le DO 3. Sur les tableaux de la page suivante j'indique les cordes que je préconise pour des épinettes de longueurs différentes.

Jean-François Dutertre place le plus gros bourdon au milieu des autres, ce qui a pour effet de fondre sa vibration au milieu de l'ensemble et de le rendre plus puissant, parce que placé plus vers le centre de la table.

Les diamètres de 0,3 à 0,4 mm ou .012" à .016" sont des Si 2èmes de guitare.

Autour de 0,55 mm ou .022" ce sont des Sol 3èmes, qu'il faut toujours préférer filées.

Ø 0,74 mm ou .029" inch est une Ré 4ème.

Si votre curiosité vous pousse à en savoir plus au sujet des gammes et des rapports entre les notes   document de Laurent Gautier.

Le citera hongrois
Très généralement en tonalité de C : Do, donc avec un Sol à vide, mais un Sol2 à 196 Hz, pour des diapasons de l'ordre de 70 cm et plus.
Comme sur l'épinette, les bourdons donneront des toniques et des dominantes et éventuellement la tierce.

Le citera a ceci de particulier de comporter des bourdons aigus habituellement utilisés en guise de cordes sympatiques et que des enfants m'ont aussi dénommées  "abeilles"..
Ce système se rencontre sur certains langeleiker norwégiens.
Prætorius indique déjà de ce genre de chose en 1619, quand, dans son Syntagma Musicum, il nous parle du Scheitholt.

Les chevilles de ces  bourdons spéciaux prennent appui sur des "petites têtes" appelées "tiroirs" en magyar.
On peut en compter jusqu'à 5.
Il y a parfois plusieurs cordes par tiroir, évidemment elles seront à l'unisson.
Leur accord est très facile. Les longueurs correspondent  au frettage des chanterelles.
On monte donc les mêmes diamètres de cordes que pour les mélodiques et on les accorde sur les notes placées en vis-à-vis.

Ce qui nous donne :
-comme la 3ème frette entière, soit Do3 : la tonique
-éventuellement, mais plus rare sur la 5ème (ou 4½ en cas de morceau en mineur à jouer) : la tierce, Majeure ou mineure.
-puis l'octave soit Sol3 : 7ème frette.
- Do aigu soit 10ème frette, re-tonique.
-éventuellement et beaucoup plus rare en face de la 14ème barrette, soit un Sol4, qu'on pourra aussi accorder sur le Mi ou Mib.

Mais le plus simple, à la source, est de télécharger Tibor Gáts :
http://www.zither.hu/download/lacitera_base_fr_v1.04.pdf (1,7 Mo)


Du soin et de l'entretien.

Un nettoyage au chiffon ou au pinceau (entre les cordes), suffit généralement à rendre éclat et joie au bois.

Votre instrument serait très heureux, s'il voyage, de reposer dans une mallette douillette. Si vous la fabriquez vous-même, essayez donc de trouver un compromis entre légèreté et solidité, entre capitonné et sonore (fonction de caisse de résonance supplémentaire), entre jolie et rustique (pour ne pas attirer la convoitise)... Mais un tube en carton, une housse de tissu matelassé ou une jambe de pantalon cousue d'un bout et ficelée de l'autre (lacet ou Velcro) feront très bien l'affaire. Si l'épinette reste à la maison, elle peut être suspendue contre un mur qui n'est pas exposé aux rayons directs du soleil ; un fil de pêche discret entortillé dans les clés, suspendu à un solide clou peut convenir. Evitez aussi la hotte de la cheminée, la salle de bains et tous endroits à température et à l'hygrométrie extrêmes. Il y a lieu, comme pour le chocolat et les bébés, de faire très attention aux séjours prolongés dans les voitures qui sont de redoutables capteurs solaires.

 

 

Vous pouvez m'écrire pour avoir des renseignements complémentaires:

©¿! 2001christophe toussaint F-88120SAPOIS