les Epinettes des Vosges de Christophe Toussaint
ÉPINETTES - FR
Text in english Texto en español
Nederlands Text auf Deutsch




Vous pourrez entendre ici les sons en fichiers mp3
de différentes épinettes et autres cithares à bourdon.
Ainsi que les manières si différentes de les jouer.


Laure Gravier jouant de l'épinette
Laure Gravier et sa petite fille Chantal jouant de l'épinette (1967). Photo Marianne Durupt.


Vous saurez apprécier le style de jeu, voire les outils utilisés, bâtonnet, plectre, doigts, deviner le nombre de cordes ;
mais vous ne pourrez pas comparer les puissances des épinettes : tous les extraits ayant été portés à un niveau homogène, assez proche du maximum.
Ces extraits ont avant tout été choisis pour mettre en valeur une technique propre, une ornementation personnelle, un style de jeu original.

nb : il est probable que la publication de certains de ces fichiers mp3 dérangent leurs auteurs ou ayant droits. Je ne peux pas contacter chacun pour obtenir un accord. En cas de désapprobation, je retirerai immédiatement le ou les documents gênants, avec mes excuses anticipées. Excuses également pour ceux et celles qu'on entend pas encore sur ces lignes.

recherche par région

Scheitholt
épinette de Gérardmer
épinette du Val d'Ajol
épinette du Nord
hommel : épinette des Flandres
haxeschit bernois et autres cithares de Suisse
langeleik : Norwège
citera : Hongrie
dulcimer

recherche par interprète ou technique de jeu

Jean-Loup Baly à l'archet
Claude Bessondulcimer
 Beuquillons (les)
André Deru & Thierry Legros  http://www.thierry-legros-musiques.net/le-musicien
Jean-François Dutertre
Pierre Duval, Chantal Regennass
Gunvor Hegge langeleik
T.J. Garside dulcimer
Gibernotte de Deyvillers (la)
Laure Gravier bâtonnet et plectre, en poussant, peu de bourdons
Cristian Huet dulcimer
Roland Kroelldulcimer, cordes frappées au bâton
Robert Lapôtre bâtonnet et plectre
Marcel Leeuwerck bâtonnet et plectre
Thierry Legros
Jacques Leininger & Patrice Gilbert
Alice Marchal bâtonnet et plectre ou pouce, en tirant vers soi
John Molineux
Gilles Péquignot arpèges
Guido Piccard
Christine Poirot & Véronique Poirot
Jean Ribouillault arpèges
Soyotte de Saint-Dié (la)
Szivárvány & Tisza 83 citerak, tremolo, jeu tiré vers soi
Michel Terlinck
bâtonnet et plectre
Jos Tilley
Christophe Toussaint
Danny Van den Herrewegen bâtonnet et plectre
Louis Viry bâtonnet et plectre
Wilfried Ulrich (Ulricus)


mp3
durée :
moins de 20' secondes, entre 200 et 800 Ko
bla bla partition
fichier MIDI
les paroles
Scheitholt http://www.monacensis.de/
tipps/musik/Scheitholt/
sound/
scheitholt.mp3
Il s'agit de l'intrument de référence décrit par
Michael PRAETORIUS

scheitholtz
? ?
Gérardmer :
Alice Marchal
la Polka du Pré P'tit Jean Sur ces deux extraits, on entend d'abord le temps fort : Polka du pré P’tit Jean. instrumental
madame Marchal, née
Alice
Thiery (1910-2003)
Mimi Voici la Nuit



Enregistré sur bande magnétique par Jean Grossier au milieu des années 1950.
Repris sur cassette avant d'être numérisé
puis ratatiné (par mes soins) en mp3.


 le premier, qui est tiré vers soi,
qui balaye les bourdons avant les chanterelles.

Le jeu est carré, scandé, le rythme inflexible,
presque masculin.

Répertoire de la famille Auguste Marchal
de la Haie-Griselle, Gérardmer.

Dans Arts et traditions de la vallée des lacs,
1978, il est annoncé ‘dansant’. (voir biblio)

Les Ménestrels de Gérardmer sur 30 cm Folklore vosgien,
sous le titre Voici la nuit.

épinette de Gérardmer

Le style gérômois est respecté sur cette vidéo :
http://www.dailymotion.com/video/x29553_la-valse-des-moissonneurs_creation
Mimi, voici la nuit














instrumental
Les Ménestrels de GérardmerPolka piquée









La Haie-Griselle
Extraits de épinettes....chants...danses par Les Ménestrels de Gérardmer direction Jean Grossier : Folklore des Vosges : 33 tours 25cm :  FLD 188 S ou vinyle 30 cm, Folklore des Vosges, Festival FLDZ 444 ou Folklore des Vosges n̊1, FY 45 2097 S ; En passant par les Vosges, réf. 109652 MU 777, réédition sur CD, 1992 et encore réédité sur CD en 1994, référence WM 326 UCD 19084, distribution Dom-Forlane.


Également appelée ‘polka suisse’. C’est une danse qui comprend une promenade, une révérence et un pas de polka.
Polka piquée




fichiers MIDI





La Haie-Griselle
nstrumentaux

Le Val d'Ajol
 
Laure Gravier
(1898-1970)
Polka


Avant d'être enfin numérisé, ce son est passé successivement par plusieurs K7 audio...
Le jeu des bourdons est ici assez sporadique et non calculé.
Le temps fort est donné en poussant : chanterelles d'abord.

Perpétuée par Laure Gravier (1898-1970), de l’Hôtel-Enfoncé,
Val d’Ajol. Il existe une deuxième et troisième polka, mais qui sont de réapparition récente, retrouvées sur des cassettes que Zouzou Gravier conserve pieusement du souvenir de sa maman.
Laure Gravier était la nièce du plus productif luthier ajolais : Amé Lambert (1843-1908). 

La première polka est joué par Pierre Duval et Chantal Regennass, le 24 octobre 1992, à Liézey pour le13ème titre du CD Épinette des Vosges, l’Atout vosgien, Conseil Général des Vosges (épuisé); elle est aussi présentée en 6ème position sur le CD France, l’épinette des Vosges, Ocora Radio France, novembre 1997 où elle y est jouée par Jean-François Dutertre (voir). Également par La Soyotte de Saint-Dié, disque vinyle stéréo PS 378203. Harmonisé dans La danse en Lorraine, Les Gens de Lorraine, volume IV, CD 152 772, distribution M10.
1ère polka de Dorothée

instrumental
Laure Gravier
Valse de Dorothée



Avant d'être enfin numérisé, ce son est passé successivement par plusieurs K7 audio...
L'usage des bourdons à contre-temps, non systématique, ne souligne ici que les notes longues.

Même origine que les polkas qui précèdent. Dorothée Vançon avait reçu plusieurs fois dans sa ferme-auberge, qu’on appelait alors une feuillée, l’Empereur des Français : Napoléon III. Les paroles ne datent que de 1963 et ont été écrites par “les monitrices de l’institut médico-pédagogique”, voir le livre de Gérard Jacques (décédé le jour de la St Nicolas 2002) dans Grandes Dames de l’Épinette ajolaise, édition Jean-Marie Mougel, 1976. Le troisième couplet est d’apparition toute récente (XXIè siècle). Le bâtiment de l’I.M.P occupe l’endroit où vivait Dorothée et de cet endroit ne reste que le nom du lieu-dit : La Feuillée Dorothée.
Jouée par Laure Gravier sur un disque Pathé Marconi EMI : En passant par la Franche-Comté, Gauch’nots et gauch’nottes de la Haute-Saône. Les Gens de Lorraine, Une année en Lorraine, 1979, CD 692092 MU 792, 21ème titre du disque, joué par Le Darou des Brimbelles qui était le groupe de la famille Louis Georgel, de Gérardmer. La Soyotte de Saint-Dié, disque vinyle stéréo PS 378203. Également Pierre Duval et Chantal Regennass, le 24 octobre 1992, à Liézey,  12ème titre du CD Épinette des Vosges, l’Atout vosgien, Conseil Général des Vosges (épuisé).

On perçoit avec quelle légèreté elle jouait, sa pratique assidue et son goût musical reconnu.
Valse de Dorothée ou de l'Empereur


3 couplets + refrain

Louis Viry
(1903-1998)
La Valse à Pépère


Joué par Louis Viry, le 3 octobre 1992, à l’église du Haut du Tôt, premier titre du CD Épinette des Vosges, l’Atout vosgien, Conseil Général des Vosges (épuisé). 
 Habitant proche de Gérardmer, il jouait pourtant sur une épinette du Val d'Ajol et dans le style ajolais, noteur et plectre, en poussant.

Louis Viry, de Rochesson, possédait un répertoire qui reposait presque uniquement sur les valses.
C’est son épouse qui avait nommé sa composition dans les listes des morceaux à jouer qu’elle lui préparait.
Valse à Pépère

instrumental
La Soyotte de Saint-Dié La Soyotte
ou Chibreli





Joué par La Soyotte, le 10 octobre 1992, dans la Ferme Musée du groupe à Sainte Marguerite, 3ème titre du CD Épinette des Vosges, l’Atout vosgien,  épuisé
La deuxième note du thème est escamotée, non grattée, c'est seulement le passage du bâtonnet sur la frette qui laisse deviner la note.

Fameuse danse que les Vosgiens considèrent comme leur hymne ; c’est une danse pourtant fort répandue et rien ne permet d’en attribuer l’origine à nos montagnes. On peut même l’entendre dans les bals-montés, entre deux disco. Ne pourrait-on pas croire à une assonance entre la danse bretonne appelée jabadao et le chibreli ?
Pp 184, 185 & 186 de Arts et traditions de la vallée des lacs, 1978. Les paroles font références aux Bûres - et aux rituels qui les entourent - qui étaient les feux que l’on allumait dans les villages le premier dimanche de carême. 
Joué par La Soyotte, le 10 octobre 1992, dans la Ferme Musée du groupe à Sainte Marguerite, 3ème titre du CD Épinette des Vosges, l’Atout vosgien,  épuisé, le chibreli vosgien y est enchaîné avec deux autres, de Champagne et de Haute-Saône. Disques des Ménestrels de Gérardmer, Folklore des Vosges : 33 tours 25cm :  FLD 188 S ou Veillée vosgienne, 30 cm FLDZ 439 ; Musique d’épinette et chansons du vieux Gérardmer, sur 33 tours DEESSE DDLX 177, distribution CBS et enfin En passant par les Vosges, réf. 109652 MU 777, réédition CD, 1992. Les Pinaudrés, Les Vosges Éternelles, disque Arion ARN 33 372, distribution CBS. La Soyotte de Saint-Dié sur un 33 tours référencé PS 37331 et enchaîné avec trois danses de la région de Fraize. La musique en Lorraine, vol. IV, CD 189 772, distrib. M10. 
Chibreli ou Soyotte

ça existe
Les Beuquillons de Xonrupt-Longemer La Fiancée Fidèle










CD L’atout Vosgien
C'est une version qui a été harmonisée pour quatre voix par Pierre Beau et publiée dans Les Ménestrels de Gérardmer : Au pays des lacs, 1960, pp.130 et 131, elle y est reprise de Charles Sadoul, qui l’a collectée à Raon  l'Étape et Celles-sur-Plaine, Le Pays Lorrain, 1912, p. 181, donnée alors en F majeur.

Enregistrement par les Ménestrels :  Folklore des Vosges : 33 tours-25cm :  FLD 188 S, réédition En passant par les Vosges, réf. 109652 MU 777, CD, 1992, réédité sur CD en 1994, référence WM 326 UCD 19084.
Les Pinaudrés, Les Vosges Éternelles, disque Arion ARN 33 372, distribution CBS, 1977.
CD L’atout Vosgien, florilège des groupes et épinettistes vosgiens, épuisé, 1992, joué par le groupe les Beuquillons de Xonrupt-Longemer qui reprend les arrangements des Ménestrels. 

La Fiancée Fidèle
par Charles Sadoul


La Fiancée Fidèle
par les Ménestrels


La Fiancée Fidèle
arrangement perso à trois voix
paroles
La Gibernotte
de Deyvillers
Les Moissonneurs








CD L’atout Vosgien
Jeu léger : en poussant.
C'est bien une guitare (instrument exotique !) qui accompagne.

Répertoire de madame Marchal de Gérardmer, née Alice Thiery (1910-2003) ; les valses étaient encore appelées Valses-Vienne. P. 182, dans Arts et traditions de la vallée des lacs. C’est madame Marchal qui a transmis toute la base du répertoire des Ménestrels de Gérardmer.  Joué par La Gibernotte de Deyvillers, le 26 septembre 1992, dans l’église du village, 17ème titre du CD Épinette des Vosges, l’Atout vosgienépuisé.
Plus anciennement, 33 tours stéréo, grand format : Les Ménestrels de Gérardmer : Veillée vosgienne, disque Festival FLDZ 439, En passant par les Vosges, réf. 109652 MU 777, réédition en CD, 1992, ou encore Folklore des Vosges : 33 tours, petit format ou encore  réédité sur CD en 1994, référence WM 326 UCD 19084, distribution Dom-Forlane. FLD 188 S.
Les Pinaudrés, Les Vosges Éternelles, disque Arion, 1977. 
Les Moissonneurs









pas de paroles
Pierre Duval
Chantal Regennass
La Bergeronnette








CD L’atout Vosgien
Joué en duo. C'est un jeu intimiste, délicat,
sur des instruments aux diapasons très courts,
plectre et bâtonnet très fins.

Composition de Claude Augé
(qui fut à l’origine du Petit Larousse Illustré)
Paroles de Charles Dovalle,
Le livre de musique
de Claude Augé, la 108ème édition (!) est de 1889, adoptée depuis plusieurs décennies par les épinettistes du Val d’Ajol et des environs. Tonalité d’origine, tempo  allegro grazioso.

Jouée par Pierre Duval et Chantal Regennass, le 24 octobre 1992, à Liézey,  6ème titre du CD Épinette des Vosges, l’Atout vosgien, Conseil Général des Vosges.
La Bergeronnette

(partition originale,
  à 2 voix)
les paroles
Christine Poirot
&
Véronique Poirot
Valse "à" Christine




CD L’atout Vosgien
Deux épinettes, une en majeur et l'autre en mode de La s'alternent.

Christine Poirot habite à La Bresse, c’est la fille de Claude, et comme lui elle se produit au sein du groupe et Foyer de Traditions Populaires Les Hattatôs, notamment en tant qu’épinettiste.
Enregistré le 24 octobre 1992, à la Maison de l’Artisanat de Liézey, 18ème  titre du CD Épinette des Vosges, l’Atout vosgien, Conseil Général des Vosges. 
Valse "à" Christine instrum.
Gilles Péquignot Polka des Allumettes








la Bourrée du P'tit Coq
Schwäfelhelzlä est un air mulhousien
Extrait du CD "du piment dans le Kugelhopf", 1994 (voir les paroles et la traduction)

Gilles Péquignot est le plus virtuose de nos épinettistes, il joue sur des épinettes à résonateur (doubles-caisses) de sa fabrication.

C'est une composition de Gilles, à entendre sur le CD "Au Gré des Vents", 1992.
la partition
(144 / noire)







la Bourrée du P'tit Coq.mid
Schwäfelhelzlä müäs mä ha
Daß mä allä Aügeblîck ä
Fierle machä' ka
Jean Ribouillault




Valse des Roses



Das Lied der Guggisberger
L'épinette sort de son cadre modal : les cordes bourdons sont arpégées aux ongles et proposent différents accords.

La valse des Roses est un air probablement d'origine alsacienne, elle est jouée sur une épinette en Do (C)

Das Lied der Guggisberger
est un air suisse qui sert à Jean d'introduction et d'intermezzo quand il chante une de ses complaintes. Épinette en Sol (G).

Jean joue sur des instruments de sa conception qu'il qualifie lui-même de "lutherie papier à cigarette". Il utilise le système de barrages complexes du luth sous une membrane de cèdre très mince.



un
arrangement
suisse
 pour orchestre:

Das Lied der Guggisberger

Je doute que les dialectes germaniques hevètes intéressent les Français, je garde ça pour moi !
Jean-François Dutertre La Porcheronne Jean-François est le principal propagateur des grandes épinettes à résonateur. Beaucoup de luthiers ont fabriqué de tels modèles :  Robert Rongier (F), Rémy Dubois (B), Jean Ribouillault (F), Noël Warnier (B), Bernd Maier (D), Estienne Henry (CH), Gilles Péquignot (F), Thierry Doison (F), Christophe Toussaint (Vo) et certainement d'autres encore.
À ce propos, un article de Jean-François.
à entendre et lire notamment  dans Ballades françaises chez Budamusique
Jean-Loup Baly Hélas mon cœur La variante islandaise de l'épinette était jouée à l'archet. Jean-Loup utilise volontiers cette technique.
L'épinette est une Georgel fixée sur une boîte de violon et montée en cordes basses : Sol filé pour la chanterelle (une seule) et Sol filé et La pour les bourdons.

c'est beau le mode de Ré !
Jacques Leininger
Patrice Gilbert
De Boer
Le descriptif de cette production de 1985 :
http://archivesdufolk59-62.blogspot.fr/2009_10_01_archive.html



Belgique
Michel Terlinck

hommel


De Wentelsteen


Zuidpool
Michel joue sur des épinettes de sa fabrication. Le chevalet en métal permet de faire briller des effets incomparables de vibrato-glissé au bâton qui lui sont tout-à-fait personnels.

Son répertoire comprend des compositions, des airs flamands et de la musique ancienne.

Le CD De Wentelsteen, muziek voor Hommel a été enregistré à Antwerpen.
André Deru &
Thierry Legros
mélodie wallonne :
http://uk.youtube.com/
watch?v=KbeUzbgcr9c
Ce duo se nomme Salon Ambroisine.
Il ont fait, et font, un énorme travail d'investigation en Belgique, tant en ce qui concerne les instruments que leur répertoire et la danse. Thierry Legros en solo :   http://uk.youtube.com/watch?v=PHLR6BbtUYg
Danny Van den Herrewegen

Reuske Reuske Danny est avant tout luthier. Les épinettes "belges"modernes possèdent presque toujours une frette 6+, que j'appelle le Fa# belge.
Guido Piccard le 26 mars 2006,
au hommeldag
de Gooik
Guido est à mon sens le meilleur joueur d'épinette.
Sorry, pour la piètre qualité de cet enregistrement.
Et en vidéo : http://fr.youtube.com/watch?v=RfL26W2lYos
guido en action
Jos Tilley

musique pour  Gemma Jos est un amateur assidu et infatigable au répertoire impressionnant.
Entre autres : http://fr.youtube.com/watch?v=oB9F6ZVFzyA
ou http://fr.youtube.com/watch?v=raoxJGrrT0w

John Molineux Mrs. Maxwell
(O'Carolan)
Extrait du CD John Molineux, KERIG KCD 158, 2000. A tout d'abord été un 33T (1985) : Spice of Live : AM-R102. Allez voir le maître sur : http://www.johnmolineux.20mn.com/index.php 
T.J. Garside

dulcimer
Queen of May
trad.

Spring Song
T. Garside
Extrait  du CD The Myth and the Stag, french and english tunes for dulcimer and épinette, 2005 no! I don't
Christian Huet
Bretagne
Cristian Huet

Claude Besson
Bretagne
La Payse Besson instrumental, Grand prix du disque "Académie Charles Cros". Réf. 13NP 609. Productions PERIDES. Milieu des années 1970. http://www.claude-besson.com
Roland Kroell
Züd Deutschland
BetharamArchaïsche & Keltische Gesänge, www.schwarzwaldmagie.de
Un tout petit extrait dans lequel Roland frappe à main droite avec un batonnet.


cithares
à
bourdons



Suisse
Häxeschit
(bûche de sorcière bernoise)





cithare de Schwyz





cithare glaronnaise
(glarner -)
Se présente comme un parallélépipède très simple, de section carrée et diatonique.
Margré sa petite taille, le son aigrelet mène la rythmique, par dessus l'accordéon, le violon et la contrebasse. Jouée par Thomas Keller.




En fome de lyre, possède deux touches et deux jeux de cordes d'accompagnement. La plus jolie des cithares à bourdons. Jouée aux doigts et au plectre.




Forme dérivée de celle de Mittenwald. 3 ou 4 cordes de mélodie, 8 à 11 d'accompagnement. Main gauche : jeu aux doigts nus, et onglet (anneau) au pouce droit.
Ihr solltet
die schöne Versammelung
des Schweizer Zither-Kultur-Zentrum
bei Bern besuchen = jetez un oeil sur :

http://www.zither.
ch/impre001.htm
Wilfried Ulrich http://uk.youtube.com/
watch?v=rm6vJmnbESI
de Norden (Schleswig, Allemagne)


Gunvor Hegge

langeleik
Klokkelått,
berceuse,d'après Guri Hegge




Springar,
danse, d'après Guri Hegge
Les battements main droite sont simples et immuables, balayage de toutes les cordes, de l'extérieur vers l'intérieur (bourdons-chanterelles).
Ce sont les doigts de la main gauche qui détaillent la mélodie par des effets de frappés (hammer ou hammering on).



Les langeleik(-er) ont  des frettes en bois (parfois rehaussées d'os) collées directement sur la table et assez éloignées de l'aplomb des éclisses : elles transmettent ainsi beaucoup de son à la table d'harmonie, rôle habituellement réservé au chevalet.

Alice Borolien jouant Bjøllelåtten :
http://www.youtube.com/watch?v=j3Id7qsn_7M

Tisza 83







citera

Hongrie



Szivárvány
(arc-en-ciel)
air traditionnel













air traditionnel hongrois
Le tremolo : la technique est populaire sur la mandoline qui cherche ainsi - et y parvient, si les instruments sont nombreux, - à imiter le coup d’archet du violon.




Prise de son : Jacques Valley, Luxeuil-lès-Bains, le 10 octobre 1987,
lors des Rencontres Internationales autour des épinettes et des cithares en Haute-Saône.





Szivárvány est une formation de Tiszakécske.
Les ensembles de citerak représentent la palette du quatuor classique. Les instruments sont tous en tonalité de Do. L'étouffé : technique utilisée pour l'accompagnement, chez les tenors et basses : un coup de plectre est donné vers soi sur toutes les cordes dans un premier temps, puis dans un deuxième, le bord de la main - prolongement de l'auriculaire - se pose sur ces cordes et les bloquent.
Tessék !
Sok sok munka !

Nem kell dolgozny!

Du hongrois, mais rendez-vous compte, la vie est bien trop courte pour apprendre toutes les langues, le magyar étant la plus belle que j'aie rencontrée.


Vers des vidéos de citera variées et de choix.





©left 2007. christophe toussaint

Fièrement propulsé par WordPress
-->