les Epinettes des Vosges de Christophe Toussaint
  Jules Vançon, dit  Lamblin, au lieu-dit Le Grépiné, Le Val d'Ajol, 1895-1980 (?) 

Il existe une filiation entre les épinettes Henri Poussier et celles de Jules Vançon ; bien que ses dernières soient plus soignées et de bois mieux choisis que les instruments du luthier romarimontain. L'usage de décor pyrogravé et le tampon à l'encre sur deux lignes au bas du dos sont les plus révélateurs des liens entre les deux factures.






cadeau à Jacques Chirac, février 1986
Jules Vanson dans son atelier, avant 1968
Jules Vançon dans son atelier du Grépiné, vers 1970

Visite de Jacques Chirac à Remiremont, février 1986.
Valéry Giscard d'Estaing avait déjà eu droit à la sienne en 1976.
Louis Georgel et Marcel Gaspard ont aussi eu cet honneur de fabriquer pour des présidents de France.
Cliché "l'Est Républicain", in La fabrication de l'épinette des Vosges à Fougerolles et au Val-d'A jol du XV111è au XXè siècle, in Mémoires de la société d'agriculture, lettres, sciences et arts de la Haute-Saône, Vesoul, 1968. Page 32.
Guy-Jean MICHEL
Texte intégral : fichier pdf.


     






in Luthiers & Grandes Dames de l'épinette ajolaise, 1979  planches de Gérard Jacques pp. 79 à 81

domicile-atelier


Le Grépiné, actuellement route des Breulles, ou route du Hariol, où travaillait JV, se trouve directement à l'aplomb de la Feuillée Dorothée.







Les archives de Jean-François Dutertre, films, photos, enregistrements effectués au début des années septantes et cédées aux archives d'Épinal.

http://www.archives-lutherie-mirecourt.fr/atom/index.php/jules-van-on-jouant-de-la-musique-sur-son-tabli-2

Page rédigée par Christophe Toussaint