les Epinettes des Vosges de Christophe Toussaint
Amé Lambert, puis son gendre Albert Balandier

Dimensions de l'instrument :
longueur totale : 50,5 cm
largeur table (au sillet) : 4,9 cm
largeur table (au talon) : 5,6 cm
hauteur éclisses : 1,9 cm (constante)
longueur corde vibrante : 40,2 cm

Amé Lambert, 1ère époque Amé Lambert, 1ère époque

 Amé Lambert n'était pas encore à la Feuillée Dorothée mais à la ferme Lambert du hameau des Charrières. On a ici sa première signature sur la table d'harmonie "Lambert Amé au Val d'Ajol"
Amé Lambert, 1ère époque Amé Lambert, 1ère époque





  Amé Lambert, 1ère époque    Amé Lambert, vers 1880


Une 1ère époque,
deux "classiques"
et trois marquetées dans le style de "École de Nancy"
Les 2 de gauche sont d'Amé Lambert, les 2 de droite sont d'Albert Balandier
Entre 1900 et 1910



Deux marquetées : pissenlits et paon avec ocelles de nacre Branche de gui avec baies de nacre
Albert Balandier, gendre d'Amé Lambert épouse Gabrielle en 1895.
Gabrielle est la fille unique d'Amélie Clolery et d'Amé.
Balandier prend alors le relais de la fabrication des épinettes qu'il poursuivra jusqu'en 1919.
Hormis le décor, les instruments d'Albert ne se différencient pas de ceux de son beau-père.








Tampon d'Albert Balandier

planche de Patrick Delaval planche de Patrick Delaval
 Planche de Patrick Delaval, n° 19  Planche de Patrick Delaval, n° 21



 Amé Lambert 1900  Le décor à la peinture à l'huile est d'Albert Balandier



planche de Gérard Jacques planche de Gérard Jacques planche de Gérard Jacques



planche de Gérard Jacques planche de Gérard Jacques planche de Gérard Jacques

6 planches de Gérard Jacques in Luthiers & Grandes Dames de l'épinette ajolaise, 1979



Collection particulière
Ph. A. Remiremont










Propriété J. H., Connecticut





Propriété É. Martin, Nancy


Le musée de la cité de la musique en possède au moins 7 dont : E.980.2.166, E.980.2.167, E.1829, E.2482.
Évidemment aucune n'est visible : la vingtaine d'épinettes appartenant au musée est enfouie dans les réserves..
Il y a celle-ci, fabriquée par Amé Lambert, entre 1790 et 1840, soit avant sa naissance ! Ses dates étant
1843-1908.
http://mediatheque.cite-musique.fr/masc/?INSTANCE=CITEMUSIQUE&URL=/ClientBookLineCIMU/recherche/NoticeDetailleByID.asp

Le Horniman à Londres possède une A.L. marquetée façon parquet, à chevilles de bois, réf. : 15.10.48/101

Et puis il y a celle-ci, couverte de décalcomanies, à chevilles en fer. Il en manquait, que j'ai fait refaire dans un garage en Patagonie chilienne. Cette épinette est actuellement à Hong-Kong, chez un ressortissant Étatsunien..small world.
http://everythingdulcimer.com/discuss/viewtopic.php?f=9&t=22600